««« pa­lais »»»

« pa­lais » dans :
Du Bellay
1550
~ Ni par les bois…
1558
~ Nouveau venu…
Pas­quier
1555
~ Rien ne me plaît…
Ellain
1561
~ Être au Palais…
Gadou
1573
~ On entend, en hiver…
Jo­delle
1574
~ Myrrhe brû­lait jadis…
Gou­lart
1574
~ Ni le plaisant palais…
~ Tout ce que Rome tient…
Du Pré
1577
~ Rien n’est vu per­ma­nent…
Jacques de Romieu
1584
~ Ni ce miel qui si doux…
Las­phrise
1597
~ J’ai vu les belles fleurs…
Angot
1603
~ Toute chose prend fin…
Bernier de La Brousse
1618
~ Le feu, les cou­leu­vreaux…

~#~














¶ le « palais de Pluton » (Bernier de La Brousse) : l’enfer
 

Palais. Royal, beau, ma­gni­fique, excel­lent, mons­trueux, an­tique, grand, ho­no­ré ou ho­no­rable, su­perbe, am­bi­tieux, do­ré, somp­tueux, émi­nent, or­gueil­leux, brave, lam­bris­sé, au­da­cieux, éle­vé, mar­brin, en­tou­rel­lé.

Quand ce mot sera pris pour le lieu auquel on plaide, tu t’aide­ras des épi­thètes qui s’ensuivent.

Enroué, tu­mul­tueux, bruyant, criard, mi­sé­rable, tem­pé­tueux, em­brouil­lé, suce-bourse, li­ti­gieux, em­pres­sé.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 189r°v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_384_385]
(texte modernisé).

[Palais de Dieu. Ciel.]

[Palais des chevaux. Étable.]

[Chicorée. La sau­vage est appe­lée le palais du lièvre, par ce qu’il gîte volon­tiers sous cette herbe.]

[Voir aussi procès.]


 

«««  #  »»»

Palais. Roial, beau, ma­gni­fique, excel­lent, mons­trueus, an­tique, grand, ho­no­ré ou ho­no­rable, su­perbe, am­bi­tieus, do­ré, somp­tueus, emi­nent, or­gueil­leus, braue, lam­bris­sé, au­da­cieus, esle­ué, mar­brin, en­tou­rel­lé.

Quand ce mot sera pris pour le lieu auquel on plaide, tu t’aideras des epi­thetes qui s’ensuiuent.

Enroué, tu­mul­tueus, bruiant, criard, mi­se­rable, tem­pes­tueus, em­brouil­lé, succe-bourse, li­ti­gieus, em­pres­sé.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 189r°v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_384_385]
(texte original).

[Palais de Dieu. Ciel.]

[Palais des cheuaus. Estable.]

[Chicoree. La sau­uage est appel­lee le palais du lieure, par ce qu’il giste volon­tiers soubs ceste herbe.]

[Voir aussi proces.]