««« Nes­tor »»»

« Nes­tor » dans :
Perrin
1574
~ Tant heureuse est…

~#~














 

Nestor. Vieil, sage, élo­quent, bon-père, géry­néan, pru­dent, fa­cond, mé­lide ou mé­lien, vieil­lard, py­lien, vail­lant, sage [dou­blon], bien-disant, mûr, dé­cré­pite, né­léide ou né­lien, sage-preux.

Nestor fils de Nélée et de Chlo­ride, a été un vail­lant guer­rier, et homme de fort bon conseil : de sorte qu’étant venu avec les autres princes de la Grèce au siège de Troie, âgé de nonante ans, ou bien selon Ovide de trois cents, Aga­mem­non dit publi­que­ment que pour l’éver­tir et la rui­ner, il ne lui eût fal­lu que dix Nes­tors. Car outre sa grande pru­dence acquise avec l’âge, il était si élo­quent, que la parole cou­lait de sa bouche plus douce que miel. Eury­dice fille de Cly­mène fut sa femme, de laquelle il eut sept fils et une fille.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 177r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_360]
(texte modernisé).

[Nesto­réan. Vieil ou vieil­lard.]

[Nesto­rienne. Faconde.]

[Voir aussi Cumée.]


 

«««  #  »»»

Nestor. Vieil, sage, elo­quent, bon-pere, ge­ry­nean, pru­dent, fa­cond, me­lide ou me­lien, vieil­lard, py­lien, vail­lant, sage [dou­blon], bien-disant, meur, de­cre­pite, ne­leide ou ne­lien, sage-preux.

Nestor fils de Nelee & de Chlo­ride, a esté vn vail­lant guer­rier, & homme de fort bon conseil : de sorte qu’estant venu auecq’ les autres princes de la Grece au siege de Troie, aagé de nonante ans, ou bien selon Ouide de trois cents, Aga­mem­non dict publi­que­ment que pour l’euer­tir & la rui­ner, il ne lui eut fail­lu que dix Nes­tors. Car outre sa grande pru­dence acquise auecques l’aage, il estoit si elo­quent, que la parole cou­loit de sa bouche plus douce que miel. Eury­dice fille de Cly­mene fut sa femme, de laquelle il eut sept fils & vne fille.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 177r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_360]
(texte original).

[Nesto­rean. Vieil ou vieil­lard.]

[Nesto­rienne. Faconde.]

[Voir aussi Cumee.]