««« a­vril »»»

« Avril » dans :
Phi­lieul
1548 [1555]
~ La mer n’a point… (Canz., 237)
Magny
1553
~ Entre les flots…
1557
~ J’ai dit cent fois, Pascal… [strophe 3]
Tyard
1555
~ À l’œil bril­lant…
Belleau
1572
~ Ainsi que les lau­riers…
Des­portes
1575
~ Je l’aime bien…
La Jessée
1583
~ Je n’égale mes soins…
Blan­chon
1583
~ Cueillons les fraîches fleurs…
Le Poulchre
1587
~ S’on voyait votre Été…
Desaurs
1589
~ Bel est le bois…
Guy de Tours
1598 [1878]
~ Belle fleur de quinze ans…
Malde­ghem
1606
~ Tant d’ani­maux… (Canz., 237)

~#~














 

Avril. Fleu­ris­sant, ger­meux, père des beaux jours, so­la­cieux, ré­jouis­sant, amou­reux, fleu­ri, prin­ta­nier, dé­lec­table, vé­né­rien, donne-fleur.

C’est l’un des douze mois de l’année qui est sacré à Vénus.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 19v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_45]
(texte modernisé).

[Voir aussi janvier, fé­vrier, mai, juil­let, septembre, novembre, dé­cembre.]


 

«««  #  »»»

Apuril. Fleu­ris­sant, ger­meus, pere des beaux iours, so­la­cieus, res­iouis­sant, amou­reus, fleu­ri, prin­ta­nier, de­lec­table, ve­ne­rien, donne-fleur.

C’est l’vn des douze mois de l’annee qui est sacré à Venus.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 19v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_45]
(texte original).

[Voir aussi ianuier, fe­burier, mai, iuil­let, septembre, nouembre, de­cembre.]