««« ha­reng »»»

 

~#~














 

Hareng. Maigre, sec, co­pieux, blanc, so­ret ou esso­ré, manne de la mer, gras, mol, ar­gen­té.

Le Hareng vit d’eau étant tou­jours en troupe, et quel­que­fois si grande qu’on n’en peut pêcher. Aus­sitôt qu’il est hors de l’eau il meurt, pour la grande ouver­ture des ouïes, il a la chair grasse et molle.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 122r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_250]
(texte modernisé).

[Voir aussi poisson et able ou ablette, alose, anguille, brème, brochet, carpe, cha­bot, éper­lan, gar­don, lamie, lamproie, lotte, maquereau, morue, munier, perche, plie, raie, rouget, roussette, saumon, seiche, truite, tur­bot, vairon, vandoise…]


 

«««  #  »»»

Haren. Maigre, sec, co­pieus, blanc, so­ret ou esso­ré, manne de la mer, gras, mol, argen­té.

Le Haren vit d’eau estant tous­iours en troupe, & quel­que­fois si grande qu’on n’en peut pescher. Aus­si tost qu’il est hors de l’eau il meurt, pour la grande ouuer­ture des ouies, il a la chair grasse & molle.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 122r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_250]
(texte original).

[Voir aussi pois­son et able ou ablette, alose, anguille, brame, brochet, carpe, cha­bot, esper­lan, gardon, lamie, lamproie, lote, maquereau, morue, munier, perche, plie, raie, rouget, roussette, saulmon, seiche, truite, tur­bot, vandoise, veron…]