««« Hy­dre »»»

« Hy­dre » dans :
Du Pré
1577
~ Quand je viens de la ville…

~#~














 

Hydre. Monstre tê­tu, re­nais­sante, fière, dom­ma­geable, mons­tru­euse, fé­conde, hor­rible, vé­né­neuse, bête de Lerne, plan­tu­reuse, dif­forme, ser­pent ler­né­an, ra­meuse ou ra­mue, cou­leu­vrée, fer­tile, nui­sible, riche de sa perte.

Ce que les Latins appellent Hydra était un ser­pent que l’on dit avoir été tué par Her­cule, au lac de Lerne, auquel l’une de ses sept têtes étant cou­pée, deux autres lui renais­saient.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 130r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_266]
(texte modernisé).

[Pour les misères qu’Opi­nion fait souf­frir en toutes les contrées où elle peut ram­per, on la nomme […] hydre à cent mille chefs.]

[L’Hydre des Fran­çais. Pro­cès.]

[Voir aussi Chimère.]


 

«««  #  »»»

Hydre. Monstre tes­tu, re­nais­sante, fiere, dom­ma­geable, mons­tru­euse, fe­cunde, hor­rible, ve­ne­neuse, beste de lerne, plan­tu­reuse, dif­forme, ser­pent ler­ne­an, ra­meuse ou ra­mue, cou­leu­uree, fer­tile, nui­sible, riche de sa perte.

Ce que les Latins appellent Hydra estoit vn ser­pent que lon dict auoir esté tué par Her­cule, au lac de Lerne, auquel l’vne de ses sept testes estant coup­pee, deux autres lui renais­soient.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 130r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_266]
(texte original).

[Pour les miseres qu’Opi­nion fait souf­frir en toutes les contrees où elle peut ram­per, on la nomme […] hydre à cent mille chefs.]

[L’Hydre des Fran­çois. Pro­ces.]

[Voir aussi Chimœre.]