««« bê­te »»»

« bêtes » ou « bête » dans :
Ron­sard
1555
~ Autant qu’un rivage a…
Fon­taine
1555
~ Mon petit fils… [strophe 3]
La Jessée
1583
~ Ni le refus…
Louven­court
1595
~ Baisers doux, et mignards…
Las­phrise
1597
~ Plutôt on comp­te­ra…
~ La beauté se fait voir…
Vauque­lin
1605
~ Ni les beaux lis plan­tés…
Malde­ghem
1606
~ Tout ani­mal… (Canz., 22)
d’Aubi­gné
1616
~ La flûte qui joua…

~#~














 

Bête. Grosse, lourde, puis­sante, bru­tale, va­ga­bonde, mau­vaise, ter­rible, cruelle, grande, sau­vage, dan­ge­reuse, muette, afri­caine, épou­van­table, fa­rouche, cor­nue, mons­tru­euse, étrange, ca­ver­neuse, hor­rible, fo­res­tière. Les dimi­nu­tifs Bê­te­lette et Bes­tiole.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 35v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_77]
(texte modernisé).

[Abêti. Amou­reux ou amant.]

[Bête de Lerne. Hydre.]

[Maison des bêtes. Caverne.]

[Mi-bêtes. Satyres.]

[Roi des bêtes. Lion.]

[Voir aussi fère.]


 

«««  #  »»»

Beste. Grosse, lourde, puis­sante, bru­tale, va­ga­bonde, mau­uaise, ter­rible, cruelle, grande, sau­uage, dan­ge­reuse, muette, affri­caine, espou­uan­table, fa­rouche, cor­nuë, mons­tru­euse, estrange, ca­uer­neus, hor­rible, fo­res­tiere. Les dimin. Bes­te­lette & Bes­tiole.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 35v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_77]
(texte original).

[Abesti. Amou­reus ou aimant.]

[Beste de lerne. Hydre.]

[Maison des bestes. Cauerne.]

[Mi-bestes. Satyres.]

[Roi des bestes. Lion.]

[Voir aussi fere.]