««« lac »»»

« lac » ou « lacs » dans :
La Gra­vière
1558
~ Phèdre voyant…
Jamyn
1575
~ Combien que l’Océan…
Malde­ghem
1606
~ Mettez-moi où Phé­bus… (Canz., 145)

~#~














 

Lac. Spa­cieux, pro­fond, dor­mant, pois­son­nier, large, fan­geux, azu­ré, froid, on­doyant, hu­mide, en­dor­mi, vague, crou­pi ou crou­pis­sant, creux, flu­vial, pen­dant ou pen­chant, li­mo­neux, dé­cou­vert, vif, moite, clair, fon­tai­neux ou fon­tai­nier, pai­sible, ci­ter­neux, écu­meux.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 143r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_292]
(texte modernisé).

[Voir aussi étang et Averne ain­si que brème, perche, truite.]


 

«««  #  »»»

Lac. Spa­tieus, pro­fond, dor­mant, pois­son­nier, large, fan­geus, azu­ré, froid, on­doiant, hu­mide, en­dor­mi, vague, crou­pi ou crou­pis­sant, creus, flu­uial, pen­dant ou pen­chant, li­mon­neus, des­cou­uert, vif, moite, clair, fon­tai­neus ou fon­tai­nier, pai­sible, cis­ter­neus, escu­meus.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 143r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_292]
(texte original).

[Voir aussi estang et Auerne ain­si que brame, perche, truite.]