««« Rhodes »»»

« Rhode » dans :
Bel­leau
1556
~ Si tu comptes des bois verts…

~#~














 

Rhodes. Fa­meuse, noble, claire, phé­béanne, do­rée, fer­tile, co­los­sienne, belle, in­gé­nieuse, gen­tille, in­su­laire, ma­ri­time, l’île du soleil.

L’île de Rhodes, aupa­ra­vant nom­mée Ophiuse, Asté­rie, Æthrée, et de plu­sieurs autres noms, est assise en la mer Car­pa­thie, ayant été ain­si appe­lée d’un roi qui se nom­mait Rhode, ou d’une fille dite Rho­don, ou Rho­die la bien-aimée d’Apol­lon. Cette île a été ja­dis fort esti­mée, tant à cause de sa gen­til­lesse, et qu’il n’y a jour le plus nua­geux soit-il, que le so­leil n’y appa­raisse, qu’aus­si pour les bons esprits qui en sont sor­tis. Autre­fois y était éle­vé un grand Co­losse de bronze, œuvre si excel­lent et admi­rable qu’on la ré­pute un des sept mi­racles de l’uni­vers. L’an 1522 à la confu­sion du nom chré­tien, Soli­man Turc en demeu­ra sei­gneur, après néan­moins que les Com­man­deurs che­va­liers lui eurent fait une in­croyable ré­sis­tance.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 230v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_467]
(texte modernisé).

[Voir aussi Cypre, Grèce.]


 

«««  #  »»»

Rhodes. Fa­meuse, noble, claire, phe­beanne, do­ree, fer­tile, co­los­sienne, belle, in­ge­nieuse, gen­tille, in­su­laire, ma­ri­time, l’isle du soleil.

L’isle de Rhodes, aupa­ra­uant nom­mee Ophiuse, Aste­rie, Æthree, & de plu­sieurs autres noms, est assise en la mer Car­pa­thie, aiant esté ain­si appel­lee d’vn roi qui se nom­moit Rhode, ou d’vne fille dite Rho­don, ou Rho­die la bien-aimee d’Apol­lon. Ceste isle a esté ia­dis fort esti­mee, tant à cause de sa gen­tisse [sic], & qu’il n’i a iour le plus nua­geus soit-il, que le so­leil n’y appa­roisse, qu’aus­si pour les bons esprits qui en sont sor­tis. Autres­fois y estoit esle­ué vn grand Co­losse de bronze, oeuure si excel­lent & admi­rable qu’on la re­pute vn des sept mi­racles de l’uni­uers. L’an 1522. à la confu­sion du nom chres­tien, Soli­man Turc en demou­ra sei­gneur, apres neant­moins que les Com­man­deurs che­ua­liers lui eurent fait vne in­croiable re­sis­tance.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 230v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_467]
(texte original).

[Voir aussi Cypre, Grece.]