««« ru­bis »»»

« ru­bis » dans :
Ron­sard
1552
~ Ce beau corail…
~ Il faisait chaud…
1584
~ Ô doux par­ler…
Magny
1553
~ Je trouve en vous…
Pas­quier
1555
~ Et de ses yeux…
Buttet
1561
~ Ô blonds che­veux…
Jamyn
1575
~ Ô beaux che­veux…
Le Saulx
1577
~ Si quelqu’un peut cueil­lir… (Th., 148)
Le Loyer
1579
~ Sous un voile mor­tel…
Du Monin
1585
~ Bouche, riche cité…
Guy de Tours
1598 [1878]
~ On ne voit tant…
Ver­meil
1600
~ Puisque tu veux domp­ter…
Nostre­dame
1606
~ Pensons un peu…
Claude Gar­nier
1609
~ Ces feux jumeaux…

~#~














 

Rubis. Ardent, orien­tal, ra­dieux, igné, flam­boyant, pré­cieux, rouge, in­dique ou in­dien, riche, beau, lui­sant, ines­ti­mable, vif.

Entre toutes les pierres de cou­leur rouge le Rubis est esti­mé le plus pré­cieux. On tient pour mâles ceux qui ont leur feu fort vif, et pour femelles ceux qui ont un feu morne et lan­guis­sant : Des mâles on prend pour les meil­leurs ceux des­quels le bout du feu tire sur le vio­lant.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 235r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_476]
(texte modernisé).

[Voir aussi dia­mant, éme­raude, jaspe, sa­phir et gemme, joyau, ain­si que co­rail, cris­tal, perle et al­bâtre, ci­nabre, marbre, por­phyre…]


 

«««  #  »»»

Rubis. Ardent, orien­tal, ra­dieus, ignee, flam­boiant, pre­tieus, rouge, in­dique ou in­dien, riche, beau, lui­sant, ines­ti­mable, vif.

Entre toutes les pierres de cou­leur rouge le Rubis est esti­mé le plus pre­tieus. On tient pour masles ceux qui ont leur feu fort vif, & pour femelles ceux qui ont vn feu morne & lan­guis­sant : Des masles on prend pour les meil­leurs ceux des­quels le bout du feu tire sur le vio­lant.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 235r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_476]
(texte original).

[Voir aussi diamant, esme­raude, iaspe, sa­phir et gemme, ioyau, ain­si que co­rail, crys­tal, perle et al­bastre, ci­nabre, marbre, por­phyre…]