Clovis HESTEAU (?-?)
Je ne puis trouver paix…
Paris, Abel L’Angelier, 1578.

Je ne puis trouuer paix & n’ay ou faire guerre,
J’espere au desespoir, ie brusle & suis en glace:
Sans pouuoir rien tenir tout le monde i’embrasse,
Et tel m’a prisonnier qui ne m’ouure ou resserre.

Je volle sur les Cieux & languis en la terre,
Je forcene d’amour & iamais ne m’en lasse.
Lon ne veut que ie viue & moins que ie trespasse,
Et tel ne me veut point qui mon las ne desserre.

Je voy sans yeux, i’oy sourd, & sans langue ie crie:
Je cerche ma ruine & le secours ie prie,
Je veux mal à moy-mesme & vn chacun i’honore:

Je me pais de douleur, pleurant faut que ie rie:
Esgallement me plaist & la mort & la vie,
Et vous seulle causez l’ennuy qui me deuore.

On peut cliquer sur certains mots pour voir les épithètes de Maurice de La Porte
 
 

Je ne puis trouuer paix & n’ay ou faire guerre,
J’espere au desespoir, ie brusle & suis en glace:
Sans pouuoir rien tenir tout le monde i’embrasse,
Et tel m’a prisonnier qui ne m’ouure ou resserre.

Je volle sur les Cieux & languis en la terre,
Je forcene d’amour & iamais ne m’en lasse.
Lon ne veut que ie viue & moins que ie trespasse,
Et tel ne me veut point qui mon las ne desserre.

Je voy sans yeux, i’oy sourd, & sans langue ie crie:
Je cerche ma ruine & le secours ie prie,
Je veux mal à moy-mesme & vn chacun i’honore:

Je me pais de douleur, pleurant faut que ie rie:
Esgallement me plaist & la mort & la vie,
Et vous seulle causez l’ennuy qui me deuore.

 

En ligne le 30/11/04.
Dernière révision le 24/10/21.