Jean de LA PÉRUSE (1529-1554)
Cesser, chère Nourrice ?…
Poitiers, les Marnef et Bouchet, frères, 1555.

«««

textes de
La Péruse

»»»


«««

dispo­si­tion du
pré­am­bule
(vers 1-10)

»»»


«««

»»»


 

propos :
la constance
dans le désir de ven­geance

 

[…] 

medee.

Cesser, chere Nourrice ? auant les luisans iours
Deuiendront noires nuis, & les celestes cours
On verra se changer : auant des eaus la course
On verra roidement retourner vers sa source :
Auant la Mer sera sans poissons, & sans eaus,
Et ne souffrira plus le voguer des bateaus :
Auant le feu & l’eau ne seront plus contraires :
Auant les vrais amis deuiendront auersaires,
Auant tout l’vniuers son ordre changera,
Et ce qui est possible, impossible sera,
Que i’oublie le tort & la cruelle iniure
De Creon, Roi cruel, & de Iason periure.

[…] 

On peut cliquer sur certains mots pour voir les épithètes de Maurice de La Porte
 
 

[…] 

medee.

Cesser, chere Nourrice ? auant les luisans iours
Deuiendront noires nuis, & les celestes cours
On verra se changer : auant des eaus la course
On verra roidement retourner vers sa source :
Auant la Mer sera sans poissons, & sans eaus,
Et ne souffrira plus le voguer des bateaus :
Auant le feu & l’eau ne seront plus contraires :
Auant les vrais amis deuiendront auersaires,
Auant tout l’vniuers son ordre changera,
Et ce qui est possible, impossible sera,
Que i’oublie le tort & la cruelle iniure
De Creon, Roi cruel, & de Iason periure.

[…] 

 

En ligne le 28/05/12.
Dernière révision le 07/12/19.