««« scep­tre »»»

« sceptre » ou « sceptres » dans :
Jamyn
1575
~ Ô belle et blanche main…
Du Pré
1577
~ Rien n’est vu per­ma­nent…
Cathe­rine Des Roches
1583
~ Ô belle Main qui l’arc…
Du Monin
1585
~ De Jupin, Mars, Phé­bus…

~#~














 

Sceptre. Royal, puis­sant, re­dou­té, im­pé­rieux ou im­pé­rial, ma­gni­fique, do­ré, glo­rieux, ai­man­tin, grave, su­blime, vic­to­rieux, ho­no­rable, me­na­çant, envié, gem­meux, ivoi­rin, su­perbe, pom­peux.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 241r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_488]
(texte modernisé).

[Ensceptré. Roi, tri­dent.]

[Ôte-sceptre. Dis­corde.]

[Pour les misères qu’Opi­nion fait souf­frir en toutes les contrées où elle peut ram­per, on la nomme Ôte-sceptre des Rois.]

[Porte-sceptre. Bac­chus, Ju­non, Ju­pin ou Ju­pi­ter, roi.]

[Sceptrée. Ju­non.]

[Voir aussi cou­ronne et ma­rotte.]


 

«««  #  »»»

Sceptre. Roial, puis­sant, re­dou­té, im­pe­rieus ou im­pe­rial, ma­gni­fique, do­ré, glo­rieus, ai­man­tin, graue, su­blime, vic­to­rieus, hon­no­rable, me­na­çant, en­uié, gem­meus, iuoi­rin, su­perbe, pom­peus.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 241r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_488]
(texte original).

[Enscep­tré. Roi, tri­dent.]

[Oste sceptre. Dis­corde.]

[Pour les miseres qu’Opi­nion fait souf­frir en toutes les contrees où elle peut ram­per, on la nomme Oste-sceptre des Rois.]

[Porte-sceptre. Bac­chus, Iu­non, Iup­pin ou Iup­pi­ter, roi.]

[Sceptree. Iu­non.]

[Voir aussi cou­ronne et ma­rotte.]