Étienne JODELLE (1532-1573)
Démophoon, Céphale…
Paris, N. Chesneau & M. Patisson, 1574.

Demophoon, Cephale, Orphee, Ænee, ont fait
De Phyllis, de Procris, d’Eurydice, & de Creuse,
Grands ou communs regrets, selon que l’amoureuse
Ardeur & foi monstroit plus ou moins son effect.

Mais eux en telles morts ont tous presque forfait:
L’vn fait mourir Phyllis par attente angoisseuse,
L’autre naure Procris en la vallee vmbreuse,
Des palles morts le tiers sa grand perte refait.

Ænee a moins de dueil, & moins de faute, encore
N’est-il sans grand soupçon. Le dueil qui te deuore
(Veu qu’on n’y voit ou faute, ou mort forcee ainsi)

Monstre qu’en tout deuoit à vostre couple heureuse
Ceder Phyllis, Procris, & Eurydice, & Creuse,
Demophoon, Cephale, Orphee, Ænee, aussi.

On peut cliquer sur certains mots pour voir les épithètes de Maurice de La Porte
 
 

Demophoon, Cephale, Orphee, Ænee, ont fait
De Phyllis, de Procris, d’Eurydice, & de Creuse,
Grands ou communs regrets, selon que l’amoureuse
Ardeur & foi monstroit plus ou moins son effect.

Mais eux en telles morts ont tous presque forfait:
L’vn fait mourir Phyllis par attente angoisseuse,
L’autre naure Procris en la vallee vmbreuse,
Des palles morts le tiers sa grand perte refait.

Ænee a moins de dueil, & moins de faute, encore
N’est-il sans grand soupçon. Le dueil qui te deuore
(Veu qu’on n’y voit ou faute, ou mort forcee ainsi)

Monstre qu’en tout deuoit à vostre couple heureuse
Ceder Phyllis, Procris, & Eurydice, & Creuse,
Demophoon, Cephale, Orphee, Ænee, aussi.

 

En ligne le 25/12/05.
Dernière révision le 17/08/19.