Vasquin PHILIEUL (1522-?)
Mets-moi où est…
Avignon, B. Bonhomme, 1555 (Paris, 1548).

Mets-moi où est le Soleil trop ardent,
Ou, où de froid nul ne peut soulager.
Mets-moi où est son char doux et léger,
Ou, où se lève, ou delà l’Occident.

Mets-moi berger, ou Prince, ou Président,
En bon pays, ou qu’on n’ose héberger,
Ou jeune, ou vieil, ou mets-moi à songer,
Ou à veiller, en lieu plat ou pendant.

Mets-moi au ciel, aux abys, ou en terre,
En haut coteau, en vallée ou marais,
Ou vif, ou mort, ou en paix, ou en guerre,

Clair, ou obscur : toujours tel vous m’aurez
Comme ai été, comme ai vécu vivrai,
Et mes soupirs jà tri-lustres suivrai.

On peut cliquer sur certains mots pour voir les épithètes de Maurice de La Porte
 
 

Mets-moi où est le Soleil trop ardent,
Ou, où de froid nul ne peut soulager.
Mets-moi où est son char doux et léger,
Ou, où se lève, ou delà l’Occident.

Mets-moi berger, ou Prince, ou Président,
En bon pays, ou qu’on n’ose héberger,
Ou jeune, ou vieil, ou mets-moi à songer,
Ou à veiller, en lieu plat ou pendant.

Mets-moi au ciel, aux abys, ou en terre,
En haut coteau, en vallée ou marais,
Ou vif, ou mort, ou en paix, ou en guerre,

Clair, ou obscur : toujours tel vous m’aurez
Comme ai été, comme ai vécu vivrai,
Et mes soupirs jà tri-lustres suivrai.

 

En ligne le 18/04/09.
Dernière révision le 28/05/22.