««« Né­rée »»»

 

~#~














 

Nérée. Vio­lent, écu­meux, azu­ré, vieil­lard, té­thyde, ven­teux, dieu ma­rin, océa­nide, pro­fond, grand, porte-voile, étrange, va­ga­bond.

Nérée fils de l’Océan et de Té­thys (ain­si que dit Hésiode) est un dieu de la mer, qui de sa femme et sœur Doride a eu un grand nombre de Nymphes, les­quelles por­tant le nom de leur père, sont appe­lées Néré­ides. Quel­que­fois Nérée est pris pour la mer.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 176v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_359]
(texte modernisé).

[Néréide /-s. Achille, Am­phi­trite, Nymphes, Thé­tis.]


 

«««  #  »»»

Neree. Vio­lent, escu­meus, azu­ré, vieil­lard, te­thyde, ven­teus, dieu ma­rin, ocea­nide, pro­fond, grand, porte-voile, estrange, va­ga­bond.

Neree fils de l’Ocean & de Tethys (ainsi que dict Hesiode) est vn dieu de la mer, qui de sa femme & sœur Doride a eu vn grand nombre de Nymphes, les­quelles por­tant le nom de leur pere, sont appel­lees Nere­ides. Quel­ques­fois Neree est prins pour la mer.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 176v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_359]
(texte original).

[Nereide [+nereïde] /-s. Achille, Am­phi­trite, Nymphes, The­tis.]