Salomon CERTON (1552-v. 1620)
L’étoile de Cypris…

V

LEstoile de Cypris à la face riante
Commençoit à paroistre, & l’orizon doroit,
Et Phœbé crin-doré son chariot tiroit,
Prest de recommencer sa cariere esclairante.

Prest d’Aare le hastif le sommeil se presente
En pieds, à moy songeard, depit il preparoit
Son baston charme-soin, dont semblant il faisoit
De me frapper le front en sa force pesante.

Mais le Latonien, prince benin & fort,
Ayant le soin de moy, paroit à son effort
Le destin non chanté de ma belle entreprise.

Dont malgré ce songeard, ce frere de la mort,
Hardy ie parferay, m’aidant de son confort,
Le style delaissé de ma lettre promise.

On peut cliquer sur certains mots pour voir les épithètes de Maurice de La Porte
 
 

V

LEstoile de Cypris à la face riante
Commençoit à paroistre, & l’orizon doroit,
Et Phœbé crin-doré son chariot tiroit,
Prest de recommencer sa cariere esclairante.

Prest d’Aare le hastif le sommeil se presente
En pieds, à moy songeard, depit il preparoit
Son baston charme-soin, dont semblant il faisoit
De me frapper le front en sa force pesante.

Mais le Latonien, prince benin & fort,
Ayant le soin de moy, paroit à son effort
Le destin non chanté de ma belle entreprise.

Dont malgré ce songeard, ce frere de la mort,
Hardy ie parferay, m’aidant de son confort,
Le style delaissé de ma lettre promise.

«««  lipogramme en V  »»»
 

En ligne le 11/12/13.
Dernière révision le 22/12/20.