««« re­pos »»»

« repos » dans :
Phi­lieul
1548 [1555]
~ Tous animaux… (Canz., 22)
~ La mer n’a point… (Canz., 237)
Des Autels
1550
~ Je suis le Temps…
~ Quand œuvre­rai-je…
Fon­taine
1555
~ Mon petit fils… [strophe 2]
Pele­tier
1555
~ Plus m’est pro­mis…
Magny
1557
~ Toujours la peste aux Grecs…
~ Vive qui vivre peut…
d’Espi­nay
1560
~ Lorsque tous cois…
Ellain
1561
~ L’amitié libre…
Bel­leau
1565
~ Amour étant lassé…
Des­portes
1573
~ Être chaud et gla­cé…
Jo­delle
1574
~ Que n’ai-je mes esprits…
~ Le dol longtemps cou­vé…
~ Je ne crains pas que Dieu…
Chante­louve
1576
~ Avoir grand cœur…
~ Plutôt Jupin…
Le Loyer
1576
~ Ta beauté, ta ver­tu…
Ron­sard
1578
~ Quand vous serez bien vieille…
Hes­teau
1578
~ Avoir d’un bref repos…
Du Monin
1582
~ Le printa­nier émail…
La Jessée
1583
~ J’aime le doux repos…
~ L’espoir m’enflamme…
~ Quel aise en mon ennui…
Blan­chon
1583
~ Cueillons les fraîches fleurs…
~ Le Printemps gra­cieux… [strophe 6]
Cornu
1583
~ Tant plus je veux cou­rir…
Du Buys
1585
~ Tirer de long tra­vail…
Bi­rague
1585
~ Du vagueux Océan…
Isaac Habert
1585
~ Tu as laissé ton Dieu…
Chassi­gnet
1594
~ L’Enfant ne peut venir…
Las­phrise
1597
~ Je m’arrête, je cours…
~ Si j’ai vécu…
Grisel
1599
~ Le rocher endur­ci…
~ Si vous comptez les flots…
Malde­ghem
1606
~ Tant d’ani­maux… (Canz., 237)
Mar­beuf
1628
~ Je ne m’étonne plus…
d’Aubi­gné
[1874]
~ Du plus subtil du feu…

~#~














 

Repos. Paisible, ocieux, doux, tran­quille, heu­reux, ca­sa­nier, amiable, sûr, pares­seux, oisif, gra­cieux, frère de fé­li­ci­té, som­meil­leux, dési­rable, anoi­sé, mol, blan­dis­sant, joyeux, ami de paix, donne-vie, agré­able, déli­cieux.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
ff. 228v°-229r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_463_464]
(texte modernisé).

[Aime-repos. Silence.]

[Commun repos. Tombe ou tom­beau.]

[Mère du repos. Nuit.]

[[Mon] repos. Nos amou­reux tran­sis […] en leurs écrits, prin­ci­pa­le­ment vers celles dont ils espèrent obte­nir quel­que faveur, […] appellent [ainsi leur] amou­reuse ou amante.]

[Repos du monde. Somme ou som­meil.]

[Reposant. Chevet.]

[Reposé /-ée. Terre, vin.]


 

«««  #  »»»

Repos. Pai­sible, otieus, doux, tran­quille, heu­reus, ca­sa­nier, amiable, seur, pares­seus, oisif, gra­tieus, frere de fe­li­ci­té, som­meil­leus, desi­rable, anoi­sé, mol, blan­dis­sant, ioïeus, ami de paix, donne-uie, agre­able, deli­tieus.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
ff. 228v°-229r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_463_464]
(texte original).

[Aime-repos. Silence.]

[Commun repos. Tombe ou tom­beau.]

[Mere du repos. Nuict.]

[[Mon] repos. Noz amou­reus tran­sis […] en leurs escrits, prin­ci­pa­le­ment vers celles dont ils esperent obte­nir quel­que faueur, […] appelent [ainsi leur] amou­reuse ou amante.]

[Repos du monde. Somme ou som­meil.]

[Reposant. Cheuet.]

[Reposé /-ee. Terre, vin.]