««« su­cre »»»

« sucre » dans :
Baïf
1555
~ Rien étreindre ne puis…
~ Ô beaux yeux azu­rins…
La Jessée
1583
~ Quel aise en mon en­nui…
d’Aubi­gné
[1874]
~ Du plus sub­til du feu…

~#~














 

Sucre. Indien, rosat ou ro­sin, conge­lé, dur, ara­bien, ferme, dé­li­cieux, am­bro­sin, gom­meux, sto­ma­cal, doux ou dou­ce­reux, can­dien.

Le Sucre vient aujour­d’hui de plu­sieurs endroits : mais le meil­leur est celui des Indes. C’est une liqueur ou jus qui se congèle dans des roseaux por­tant sucre, ou bien au dehors d’iceux à mode de gomme, les­quels ainsi se fendent pour être trop abon­dants d’humeur sucrine.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 253r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_512]
(texte modernisé).

[Doux-sucré /-ée. Ambroi­sie, nec­tar.]

[[Mon] sucre. Nos amou­reux tran­sis […] en leurs écrits, prin­ci­pa­le­ment vers celles dont ils espèrent obte­nir quel­que faveur, […] appellent [ain­si leur] amou­reuse ou amante.]

[Sucré /-ée /-és. Ambroi­sie, amiel­lure, amou­reuse ou amante, bai­ser, bouche, can­nelle, Ca­tulle, chant et chan­son, da­moi­selle, épouse ou épou­sée, fille, fraise, langue, manne du ciel, Mé­line, miel, mi­gnar­dise ou mi­gno­tise, mine de quel­qu’un, mots, onde, plai­sir, poé­trons, ris, Vénus.]


 

«««  #  »»»

Succre. Indien, rosat ou ro­sin, con­ge­lé, dur, ara­bien, ferme, de­li­tieus, am­bro­sin, gom­meus, sto­ma­chal, doux ou dou­ce­reus, can­dien.

Le Succre vient auiour­d’hui de plu­sieurs endroits : mais le meil­leur est celui des Indes. C’est vne liqueur ou ius qui se congele dans des roseaus por­tant succre, ou bien au dehors d’iceux à mode de gomme, les­quels ainsi se fendent pour estre trop abon­dans d’humeur suc­crine.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 253r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_512]
(texte original).

[Doux-succré /dou-succree. Ambro­sie, nectar.]

[[Mon] succre. Noz amou­reus tran­sis […] en leurs escrits, prin­ci­pa­le­ment vers celles dont ils esperent obte­nir quel­que faueur, […] appelent [ain­si leur] amou­reuse ou amante.]

[Succré /-ee [+-ée] /-ez. Ambro­sie, amiel­leure, amou­reuse ou amante, bai­ser, bouche, ca­nelle, Ca­tule, chant & chan­son, da­moi­selle, espouse ou espou­see, fille, fraise, langue, manne du ciel, Me­line, miel, mi­gnar­dise ou mi­gnot­tise, mine d’aucun, mots, onde, plai­sir, poe­trons, ris, Venus.]