Joachim BERNIER de LA BROUSSE (v. 1580-1623)
Le Nectar rouge…
Poitiers, Julian Thoreau, 1618.

LE Nectar rouge, et la Manne sucrée,

Le miel doré, le muscatel Crétois,
Le doux cristal du beuglant Achélois,
Et l’eau de Clare à Phébus consacrée.

La voix d’Homère, ou du chantre d’Ascrée,
Du grand César la plume et le harnois,
Du bon Trajan l’heur, la force, et les lois,
Et les chansons dont Pinde se recrée.

Les Diamants du perleux Indien,
L’or flamboyant du riche Obrizien,
Bref le plus cher que ce Tout nous enfante,

Ne sauraient point contenter mon désir :
Mais t’embrasser une nuit à plaisir,
Rendrait mon âme infiniment contente.

On peut cliquer sur certains mots pour voir les épithètes de Maurice de La Porte
 
 

LE Nectar rouge, et la Manne sucrée,

Le miel doré, le muscatel Crétois,
Le doux cristal du beuglant Achélois,
Et l’eau de Clare à Phébus consacrée.

La voix d’Homère, ou du chantre d’Ascrée,
Du grand César la plume et le harnois,
Du bon Trajan l’heur, la force, et les lois,
Et les chansons dont Pinde se recrée.

Les Diamants du perleux Indien,
L’or flamboyant du riche Obrizien,
Bref le plus cher que ce Tout nous enfante,

Ne sauraient point contenter mon désir :
Mais t’embrasser une nuit à plaisir,
Rendrait mon âme infiniment contente.

 

En ligne le 10/04/20.
Dernière révision le 10/10/20.