««« buis »»»

« buis » dans :
Boys­sières
1578
~ Le vert, l’ardeur, le vent…

~#~














 

Buis. Phry­gien, tou­jours vert, ra­meux, dur, jaune, sec, bran­chu, épais, crê­pe­lu ou cré­pu, Idéan, pe­tit, fo­res­tier, vis­queux, gre­nu, in­cor­rup­tible, pe­sant, sau­vage, ou­vrier.

Le Buis est un arbre con­nu de tous, car il croît par­tout : Il est tou­jours vert, sa fleur est verte, et son fruit roux, lequel n’est dési­ré d’ani­mal qui soit. Volon­tiers il croît en lieux froids à l’abri du soleil.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 40r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_86]
(texte modernisé).

[Voir aussi ébène et châ­tai­gnier, chêne, cor­mier, cy­près, fau, fou­teau ou hêtre, frêne, houx, lau­rier, myrte, noyer, oli­vier, oran­ger, orme, palme ou pal­mier, peu­plier, pin, sa­pin, saule…]


 

«««  #  »»»

Bouys ou Buys. Phry­gien, tous­iours vert, ra­meus, dur, iaune, sec, bran­chu, espais, cres­pe­lu ou cres­pu, Idean, pe­tit, fo­res­tier, vis­queus, gre­nu, in­cor­rup­tible, pe­sant, sau­uage, ou­urier.

Le Bouys est vn arbre con­neu de tous, car il croist par tout : Il est tous­iours vert, sa fleur est verte, & son fruit roux, lequel n’est desi­ré d’ani­mal qui soit. Volon­tiers il croist en lieux froids à l’abri du soleil.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 40r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_86]
(texte original).

[Voir aussi ebene et chas­tai­gnier, chesne, cor­mier, cy­prés, fau, fou­teau ou hestre, fresne, houx, lau­rier, myrte, noier, oli­uier, oran­ger, orme, palme ou pal­mier, peu­plier, pin, sa­pin, saulle…]