««« myr­te »»»

« myrte » ou « Myrtes » dans :
La Bode­rie
1571
~ Phébus, Pei­thon…
Jo­delle
1575
~ Ton Neptun mon Binet
Hes­teau
1578
~ Ô vive et sainte flamme…

~#~














 

Myrte. Odo­rant, vé­né­rien, fra­gile, bas­set, tendre, égyp­tien, ver­de­let, om­breux, ri­va­ger, sau­vage, cy­prien, feuil­lu, sa­cré, amou­reux, pa­phien, ver­doyant, noir, fleu­ri, arbre cy­thé­ré­an, fron­doyant, pâle.

Il y a des Myrtes pri­vés et sau­vages, dont on en trouve qui sont blancs et noirs. Le fruit qu’ils pro­duisent est qua­si sem­blable aux olives sau­vages, et la fleur d’iceux est blanche et odo­rante. Ils ne s’aiment point en la mon­tagne, ni en région froide, mais ès jar­dins et pla­nures, et rivages de la mer. Cet arbre est sacré à Vénus.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
ff. 165v°-166r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_337_338]
(texte modernisé).

[Voir aussi buis, châ­tai­gnier, chêne, cor­mier, cy­près, fau, fou­teau ou hêtre, frêne, houx, lau­rier, noyer, oli­vier, oran­ger, orme, palme ou pal­mier, peu­plier, pin, sa­pin, saule…]


 

«««  #  »»»

Meurte, Murte ou Myrte. Odo­rant, ve­ne­rien, fra­gile, bas­set, tendre, ægip­tien, ver­de­let, om­breus, ri­ua­ger, sau­uage, cy­prien, fueil­lu, sa­cré, amou­reus, pa­phien, ver­doiant, noir, fleu­ri, arbre cy­the­re­an, fron­doiant, palle.

Il y a des Meurtes pri­ués & sau­uages, dont on en trouue qui sont blancs & noirs. Le fruit qu’ils pro­duisent est qua­si sem­blable aux oliues sau­uages, & la fleur d’iceux est blanche & odo­rante. Ils ne s’aiment point en la mon­tagne, ni en region froide, mais és iar­dins & pla­nures, & riuages de la mer. Cet arbre est sacré à Venus.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
ff. 165v°-166r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_337_338]
(texte original).

[Voir aussi buys, chas­tai­gnier, chesne, cor­mier, cy­prés, fau, fou­teau ou hestre, fresne, houx, lau­rier, noier, oli­uier, oran­ger, orme, palme ou pal­mier, peu­plier, pin, sa­pin, saulle…]