««« houx »»»

« Houx » dans :
Jo­delle
1574
~ J’aime le vert lau­rier…
Expil­ly
1596
~ Avant qu’une autre Dame…

~#~














 

Houx. Pi­quant, glueux ou glu­ti­neux, mor­dant, toujours-vert, fort, poi­gnant, noueux ou nouail­leux, sau­vage, hé­ris­sé, pliant, en­tas­sé, souple.

Cet arbre est tou­jours vert, et pro­duit sa feuille sem­blable à celle de lau­rier, plus large tou­te­fois, gras­sette, et piquante, tout à l’en­tour. Son écorce est verte, et d’icelle on fait du glu ni plus ni moins que de Viorne.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 129r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_264]
(texte modernisé).

[Voir aussi buis, châ­tai­gnier, chêne, cor­mier, cy­près, fau, fou­teau ou hêtre, frêne, myrte, noyer, oli­vier, oran­ger, orme, palme ou pal­mier, peu­plier, pin, sa­pin, saule…]


 

«««  #  »»»

Houx. Piquant, glueus ou glu­ti­neus, mor­dant, tous­iours verd, fort, poi­gnant, noüeus ou noüail­leus, sau­uage, he­ris­sé, pliant, en­tas­sé, soupple.

Cet arbre est tous­iours vert, & pro­duit sa fueille sem­blable à celle de lau­rier, plus large tou­tes­fois, gras­sette, & piquante, tout à l’en­tour. Son escorce est verde, & d’icelle on fait du glu ni plus ni moins que de Viorne.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 129r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_264]
(texte original).

[Voir aussi buys, chas­tai­gnier, chesne, cor­mier, cy­prés, fau, fou­teau ou hestre, fresne, myrte, noier, oli­uier, oran­ger, orme, palme ou pal­mier, peu­plier, pin, sa­pin, saulle…]