««« ma­lade »»»

« malade » dans :
La Jessée
1583
~ Que de grâce, d’attraits…

~#~














 

Malade. Alan­gou­ri, dé­char­né, hâve, maigre, faible, dé­fi­gu­ré, cou­su, râ­leur, hé­ris­son­né, ter­ni, mé­lan­co­lique, pâle, re­chi­gné, triste, dé­fait, tran­si, rê­veur, fu­rieux, ali­té ou ra­li­té, aca­riâtre, dé­pit, tan­ceur, dé­bile, lan­gou­reux, in­sen­sé, fré­né­tique, en­nuyeux ou en­nuyé, lan­guide, do­lent, bouf­fi, pi­teux ou pi­toyable, jau­nâtre, dé­bi­li­té, fan­tasque ou fan­tas­tique, rio­teux, mal-plai­sant, ca­tar­rheux, ché­tif, lan­guis­sant, rou­pieux, per­clus, im­po­tent ou im­puis­sant, éner­vé, bla­fard, gout­teux, vé­ro­lé, chan­ce­lant, étique, tour­men­té, har­gneux, es­tro­piat, co­lère, ombre de mort, laid, blême, froid, al­té­ré, morne, grom­me­leur, dé­con­for­té, aride, sec, maus­sade, trem­blant ou trem­blo­tant, plom­bé, fa­rouche, hy­dro­pique, dé­so­lé, in­firme, pan­tais ou pan­tois, ma­té, dif­fi­cile, gé­mis­sant, dé­bif­fé, souffre-peine, agi­té, dou­lou­reux, sou­pi­rant, dé­hai­té.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 156r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_318]
(texte modernisé).

[Malade. Pauvre.]

[Maladif /-ive. Afflic­tion, Austre, au­tomne, Ca­ni­cule, corps hu­main, dé­bi­li­té, dou­leur, ennui, été, fai­blesse, homme, im­puis­sance, lan­gueur, membres, pâ­leur, tris­tesse, vieil ou vieil­lard.]

[Viande à malades. Jus.]

[Voir aussi mal ou ma­la­die, ma­la­de­rie.]


 

«««  #  »»»

Malade. Allen­gou­ri, des­char­né, haue, maigre, foible, def­fi­gu­ré, cou­su, ral­leur, he­ris­son­né, ter­ni, me­lan­cho­lique, palle, re­chi­gné, triste, def­fait, tran­si, res­ueur, fu­rieus, alic­té ou ra­lic­té, aca­riastre, des­pit, tan­seur, de­bile, lan­gou­reus, in­sen­sé, fre­nai­tique, en­nuieus ou en­nuié, lan­guide, do­lent, bouf­fi, pi­teus ou pi­toiable, iau­nastre, de­bi­li­té, fan­tasque ou fan­tas­tique, rio­teus, mal-plai­sant, ca­tar­reus, che­tif, lan­guis­sant, rou­pieus, per­clus, im­po­tent ou im­puis­sant, ener­ué, blaf­fart, gou­teus, ve­ro­lé, chan­ce­lant, he­tique, tour­men­té, har­gneus, estro­piat, cho­lere, ombre de mort, laid, blesme, froid, al­te­ré, morne, grom­me­leur, de­con­for­té, aride, sec, maus­sade, trem­blant ou trem­blo­tant, plom­bé, fa­rouche, hy­dro­pique, de­so­lé, in­firme, pan­tais ou pan­tois, mat­té, dif­fi­cile, ge­mis­sant, des­bi­fé, souffre-peine, agi­té, dou­lou­reus, sous­pi­rant, de­hai­té.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 156r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_318]
(texte original).

[Malade. Pauure.]

[Maladif /-iue. Afflic­tion, Austre, au­tomne, Ca­ni­cule, corps hu­main, de­bi­li­té, dou­leur, ennui, esté, foi­blesse, homme, im­puis­sance, lan­gueur, membres, pal­leur, tris­tesse, vieil ou vieil­lard.]

[Viande a malades. Iust.]

[Voir aussi mal ou ma­la­die, ma­la­de­rie.]