Étienne JODELLE (1532-1573)
Des astres, des forêts…
Paris, N. Chesneau & M. Patisson, 1574.
ouvrir sur Gallica : Les Amours, Sonnets, II, f° 1v°.

Des astres, des forests, & d’Acheron l’honneur,
Diane, au Monde hault, moyen & bas preside,
Et ses cheuaulx, ses chiens, ses Eumenides guide,
Pour esclairer, chasser, donner mort & horreur.

Tel est le lustre grand, la chasse, & la frayeur
Qu’on sent sous ta beauté claire, promte, homicide,
Que le haut Iupiter, Phebus, & Pluton cuide,
Son foudre moins pouuoir, son arc, & sa terreur.

Ta beauté par ses rais, par son rets, par la craincte
Rend l’ame esprise, prise, & au martyre estreinte:
Luy moy, pren moy, tien moy, mais helas ne me pers

Des flambans forts & griefs, feux, filez, & encombres,
Lune, Diane, Hecate, aux cieux, terre, & enfers
Ornant, questant, génant, nos Dieux, nous, & nos ombres.

On peut cliquer sur certains mots pour voir les épithètes de Maurice de La Porte
 
 

Des astres, des forests, & d’Acheron l’honneur,
Diane, au Monde hault, moyen & bas preside,
Et ses cheuaulx, ses chiens, ses Eumenides guide,
Pour esclairer, chasser, donner mort & horreur.

Tel est le lustre grand, la chasse, & la frayeur
Qu’on sent sous ta beauté claire, promte, homicide,
Que le haut Iupiter, Phebus, & Pluton cuide,
Son foudre moins pouuoir, son arc, & sa terreur.

Ta beauté par ses rais, par son rets, par la craincte
Rend l’ame esprise, prise, & au martyre estreinte:
Luy moy, pren moy, tien moy, mais helas ne me pers

Des flambans forts & griefs, feux, filez, & encombres,
Lune, Diane, Hecate, aux cieux, terre, & enfers
Ornant, questant, génant, nos Dieux, nous, & nos ombres.

 

En ligne le 31/10/06.
Dernière révision le 20/01/22.